Yohoho ! Bienvenue chez les Fous ! Very Happy
{ Ainsi que chez les Psychopathes, les Névrosés et les Psychotiques~ }
Forum rassemblant tous les tarés (et autres~ ) de notre Monde pavé de pervers en tout genres !

Venez vous inscrire et déconner avec nous ! tongue

On vous attend~

{ S'inscrire pour voir l'intégralité du forum~ }



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
26/08/12 : New Thème ! Il vous plaît ? Very Happy Hey, éleveur du jeu virtuel Dragonea, ça vazgouille ? Very Happy Comment ça c'est ça " gazouille " ? N'importe quoi ! Bref, ici , tu es chez toi, à condition d'être un névrosé , un psychopathe, un fou, un psychotique... Tant que t'es dérangé de la tête, ça nous va ! Passe un agréable moment in the Crazy Corporation ! /o/

Partagez | 
 

 ~ Chapitre 14 ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Voodoo Doll
*
*
avatar

Other : Merry Christmas !
Messages : 552
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 21
Localisation : En admiration devant Hyuk ♥
Humeur : A psychopath is better than no path.

MessageSujet: ~ Chapitre 14 ~    Mar 9 Juil - 7:40

I Hate Everything About You ~ Chapitre 14
Une heure après, nous nous réveillâmes en même temps. Il esquissa un sourire quand il vit que j’étais toujours là, avec lui, et je détournai le regard, incapable de comprendre pourquoi ses yeux étaient si pleins d’amour et de bonheur. Il resserra son étreinte et m’embrassa sur la joue.

« Ryeowook-sshi, qu’est-ce qui ne va pas ? »

Je soupirai avant de le repousser gentiment.

« Je suis désolé, Cho Kyuhyun, je… C’est juste… Je ne comprends pas. Je ne peux pas comprendre. »

Une lueur de tristesse apparut dans son regard et je me mordis la lèvre, me sentant déjà mal.

« Qu’est-ce tu ne comprends pas ? » me demanda-t-il d’une voix très douce.

« Je ne peux pas comprendre tes sentiments. Je ne peux pas comprendre comment tu peux être si heureux en me voyant. Je ne peux pas comprendre… »

« Parce que je t’aime, bien sûr. »

« Je sais ! Je sais ça… Tu me l’as dit… Mais… Je… Je ne peux juste pas imaginer comment c’est possible, parce que je ne ressens pas ça quand je te vois. Quand je te vois, je… »

« Arrête. »

Je stoppai. Ses yeux se remplissaient de larmes. Il s’assit et respira profondément, se retenant de pleurer tant bien que mal.

« Je comprends. » murmura-t-il. « Je comprends, mais je ne laisserais pas tomber. Peu importe si ça me prend tout le mois, je ferais en sorte que tu arrêtes de me haïr. »

Je m’assis également et secouai légèrement la tête.

« Je ne pense pas que ça marchera. »

Il m’enlaça et déposa un baiser sur ma joue.

« Je ne laisserais pas tomber. Et pour le prouver, je vais faire de mon mieux pour cuisiner quelque chose pour ce soir. Je déteste cuisiner parce que je ne suis pas bon qu’importe comment je suis la recette, mais je vais essayer ! Tu vas manger avec nous, n’est-ce pas ? »

« Et bien, je… »

« Allez ! S’il te plait ? »

« Je ne suis pas sûr que… »

« Je t’en supplie ? »

Je soupirai. Il me fixait façon Chat Potté et je ne trouvai pas la force de refuser.

« D’accord, d’accord. Tant que tu ne m’empoisonnes pas. »

« Donc peut-être devrais-tu me surveiller pendant que je cuisine ? »

« Ouais, pourquoi pas. »

Il sourit et se leva.

« Alors je devrais commencer maintenant ! Juste au cas où je me loupe la première fois, que j’ai le temps de réessayer. »

Je me levai à mon tour et le suivis à l’intérieur de la maison.

« Qu’est-ce que tu veux faire ? »

« Et bien, ce n’est pas vraiment de la cuisine, mais j’aimerais faire une salade de thon. Tu sais, avec des pâtes, du thon, de la mayonnaise et des légumes. Je n’aime pas vraiment les légumes mais on ne les sent pas. Quelquefois, ma mère ajoute du fromage et des morceaux de pomme. »

« Elle t’as appris à en faire ? »

« Ouais, mais je ne suis pas doué. Je veux dire, je réussis toujours à faire quelque chose de mauvais. »

Je le regardai prendre tout ce dont il aurait besoin et je lui demandai s’il voulait que je l’aide, mais il secoua la tête.

« Nan, c’est bon. Contente-toi d’observer et de me dire si je fais quelque chose de mal. »

J’acquiesçai et le regardai cuisiner un plat des plus simples. Je ne pus m’empêcher de remarquer combien il était beau, surtout quand il semblait si concentré. Mais je ne tardai pas à secouer la tête. Hors de question de penser ça. Pas après ce qu’il m’avait fait.

Mais c’est à cet instant que je me souvins de la veille. Ce, erm… Rendez-vous ? Était-ce… Un rendez-vous ? Bref. Je m’en souvins, de ça et de tout ce qu’il avait fait pour moi durant cette journée. Combien il avait été heureux, ce qu’il m’avait acheté, ce qu’il m’avait dit. Particulièrement ce qu’il m’avait dit. Je soupirai légèrement.

« Cho Kyuhyun. »

« Oui ? »

« Pourquoi tu continues à espérer que je vais arrêter de te haïr ? »

« Parce que je t’aime, évidemment. »

« Ça ne change pas grand-chose. »

« Bien sûr que si. Si tu aimais quelqu’un, ne serais-tu pas prêt à tout pour qu’il t’aime en retour ? »

« Je ne sais pas, je ne suis jamais tombé amoureux. »

« Et bien, tu peux imaginer. »

Je fermai les yeux et essayai d’imaginer ce que ça faisait d’aimer quelqu’un. J’essayai d’imaginer à quoi ressemblerait l’homme idéal. J’eus presque terminé de créer mon image quand, soudainement, la tête devint celle de Cho Kyuhyun. Je fronçai les sourcils et tentai de changer le visage, mais ça ne marcha pas. Cela m’ennuya et j’ouvris les yeux.

« Je n’y arrive pas. » dis-je, la mine renfrognée.

« C’est dommage. Peut-être est-ce parce que tu me hais. »

« Qu’est-ce que ça vient faire là ? »

« Et bien, j’ai lu un livre l’autre jour, et une fille a dit au personnage principal : ‘remplis ton cœur de haine et tu ne pourras penser qu’à moi’. »

« Ce qui veut dire… ? »

« Puisque tu me hais beaucoup, tu penses toujours à combien tu me hais. Et de ce fait, tu ne peux imaginer l’amour. »

Je hochai la tête. Peut-être était-ce vraiment la raison de l’apparition de son visage alors que j’essayai d’imaginer le parfait petit ami. Bien que, au fond de moi, je savais que je me mentais.

« Peut-être… »

« Ouaip. »

Je me perdis dans mes pensées jusqu’à ce que j’entende Cho jurer. Je fronçai les sourcils.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

« Rien. Je me suis juste coupé alors que je préparais les carottes. »

« Montre-moi. »

Ce qu’il fit, et je ne pus que rester hypnotisé devant l’énorme coupure sur le dos de sa main. Ca saignait beaucoup et je bondis en arrière.

« Comment as-tu… Non, tu me raconteras plus tard. On doit bander ça ! »

« Hé, ne t’inquiètes pas, j’ai perdu bien plus de sang lors de mon accident de voiture. »

« Je m’en fous ! Ta main. »

Quand je vis qu’il ne réagissait pas, je saisis sa main et la mis sous l’eau froide. Il gémit doucement du fait de la douleur, mais respira profondément afin de la supporter.

« Dis-moi où sont les Band-Aids. »

« Pourquoi ? Ce n’est pas si… »

« Kyuhyun, contente-toi de me le dire. »

Il se tut quelques secondes et je remarquai que je l’avais appelé Kyuhyun. Je râlai contre moi-même pour être si facile, mais il y avait autre chose de plus important tout de suite.

« Allez, dis-moi ! »

« Dans la salle de bain. Au-dessus de l’évier. »

« Laisse ta main sous l’eau, je vais les chercher. »

Ils étaient exactement là où il avait indiqué, et je hochai la tête, satisfait, quand je vis ces Band-Aids dont on pouvait choisir la longueur. La coupure était vraiment grosse, alors je coupai un grand morceau et séchai sa main avant de l’appliquer, m’assurer de ne pas appuyer sur la blessure.

« Voilà, ça devrait aller. Je vais m’occuper de la nourriture et… »

« Non, c’est bon. Je vais le faire. »

« Mais tu es blessé. »

« Ça ira. Je ne vais pas saigner sur les légumes, si c’est ce dont tu as peur. »

« Hé, je ne suis pas sans cœur À CE POINT. »

Il sourit, s’approcha et déposa un rapide baiser sur mes lèvres. Je voulus le repousser mais il recula et, avant que je ne puisse lui dire combien je regrettais d’avoir soigné sa main, il m’enlaça.

« Merci de prendre soin de moi. Saranghae. »

Et qu’importe combien j’avais envie de le repousser, je ne pouvais pas. Je fermai les yeux. Je ne savais que trop bien pourquoi je ne pouvais pas. Quand il s’était coupé avec le couteau, je m’étais réellement inquiété pour lui. Et ce n’était pas parce que nous agissions comme des amis.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
666
Ignoble Bisounours
avatar

Other : Merry Christmas !
Messages : 962
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 19
Localisation : En enfer bien entendu.
Humeur : Nya.

MessageSujet: Re: ~ Chapitre 14 ~    Mar 9 Juil - 8:36

Amis *-*

Owii !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
ZoroSan
*
*
avatar

Other : Merry Christmas !
Messages : 797
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: ~ Chapitre 14 ~    Mar 9 Juil - 14:11

Quand va-t-il s'avouer son amooooour ? *-*
... Et lui sauter dessus ? xD

_________________


Roronoa Zoro est le meilleur bretteur au monde. Ne le bafouez jamais. Ce ne serait pas sage... car je suis... l'Archevêque Guerrière ! Prenez garde à vous, Païens ! Je suis là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Chapitre 14 ~    

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Chapitre 14 ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Chapitre de motards / Désormais des black templars :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: J'aime traduire. :: I Hate Everything About You-
Sauter vers: